🎧 Subscribe to my podcast 🎧

Le vélo de montagne consiste à rouler à vélo hors des routes, sur des terrains accidentés. Mais pour ce faire, les bicyclettes n’ont pas toujours été ce que nous connaissons aujourd’hui. Les pionniers de ce sport étaient très courageux et ont dû compenser, d’une manière ou d’une autre, l’absence de suspension et de conception adéquate. Avec cette petite histoire du vélo de montagne, vous apprendrez comment les vélos ont évolué pour devenir ce que nous connaissons aujourd’hui.

De nos jours, les bicyclettes sont spécialement conçues pour affronter ces terrains hors route. Cependant, il existe plusieurs formes de vélo de montagne. Parmi celles-ci, citons le cross-country, le trail, le tout-terrain, l’enduro, la descente, le freeride et le dirt jumping. Ces types de vélo de montagne sont les plus connus. Toutefois, il existe plusieurs autres formes de vélo de montagne. De plus, ces termes sont courants et bien connus lorsqu’on parle de vélo de montagne.

Camelbak

Les requis

Ce sport exige de l’endurance physique, de la force et de l’équilibre. Il va sans dire que le maniement du vélo et l’autonomie sont nécessaires pour tous les niveaux de cycliste. En effet, la majorité des cyclistes recherchent des descentes abruptes, des terrains très accidentés et des montées à forte inclinaison à mesure qu’ils progressent dans ce sport.

Les sentiers hors route tels que les sentiers simples (singletrack), les routes de l’arrière-pays (backcountry), les chemins de feu (fire road) et les stations de ski constituent le terrain de jeu de choix. Nous sommes parfois loin de la civilisation, ainsi l’autonomie est une force prisée. En effet, nous devons apprendre à réparer notre propre vélo lorsqu’il tombe en panne. C’est toujours une bonne idée de porter un sac à dos avec de l’eau, de la nourriture, des outils et une trousse de premiers soins. Cela s’avérera certainement utile plus souvent qu’à son tour.

Le vélo de montagne dans les années 1800

premier vélo utilisé hors route dans l'histoire du vélo de montagne
Le premier vélo utilisé hors route et avec des pneumatiques – 1887

L’histoire du vélo de montagne remonte à la fin du XIXe siècle. On rapporte que les premières bicyclettes modifiées pour le tout-terrain ont été utilisées par l’armée suisse en 1891. Ces vélos étaient utilisés pour la livraison du courrier. Et en 1905, ils avaient leur propre vélo standard construit “pour l’armée”. Les Buffalo Soldiers ont également utilisé des vélos modifiés pour le hors route lors d’une expédition du Montana à Yellowstone en 1896.

1900–1960

Les cyclistes sur route utilisaient des vélos tout-terrain pour rester en forme pendant l’hiver. Cependant, la première utilisation du nom “vélo de montagne” revient à D. Gwynn lorsqu’il a construit un vélo de randonnée tout-terrain en 1966. Il l’a nommé “vélo de montagne” en fonction de l’usage auquel il était destiné. Puis, en 1968, Geoff Apps, un pilote de moto de randonnée, a commencé à explorer la conception de vélos tout-terrain. En 1979, il a mis au point une bicyclette personnalisée adaptée aux conditions humides et boueuses du hors-piste en Angleterre.

Parallèlement, à la fin des années 1960 et au début des années 1970, le sport du vélo de montagne est né dans le comté de Marin, en Californie. Un groupe d’adolescents appelé The Larkspur Canyon Gang a descendu le Mont Tamalpais au guidon de leur vieux tacot des années 1930-1940 et est devenu une légende.

1970–1980

Plusieurs groupes de cyclistes dans différentes régions des États-Unis peuvent proclamer avoir joué un rôle dans la naissance du vélo de montagne. Les vélos Cruiser des années 30-40 ont été modifiés avec des pneus larges et des freins. Ils ont ensuite été utilisés pour dévaler les pistes de montagne de Marin, Californie, jusqu’à la fin des années 70. En effet, dans l’histoire du vélo de montagne ce n’est qu’à la fin des années 70 et au début des années 80 que les fabricants de vélos de route ont commencé à fabriquer des vélos de montagne. C’est à Joes Breeze que l’on doit l’introduction du premier vélo de montagne conçu à cet effet en 1978.

Le soudeur Tom Richey a ensuite fabriqué des cadres pour une société appelée Mountain Bikes : un partenariat entre Gary Fisher, Charlie Kelly et Tom Richey. Les trois partenaires de la société ont fini par dissoudre leur partenariat, et la société est devenue Fisher Mountain Bikes. Pendant ce temps, Tom Ritchey a créé son propre magasin de cadres. Les premiers vélos de montagne étaient tout simplement des cadres de vélo de route avec des tubes plus lourds et une géométrie différente. Et avec une fourche et un cadre plus larges pour permettre des pneus plus larges.

premier vélo de l'histoire du vélo de montagne à être produit en série
Première production de Mountain Bike – 1979

1980–1990

Tom Ritchey a construit le premier cadre spécifique de vélo de montagne disponible, qui a été accessoirisé par Gary Fisher et Charlie Kelly. Il a été vendu par leur société appelée Mountain Bikes (devenue plus tard Fisher Mountain Bikes, puis rachetée par Trek). Les deux premiers vélos de montagne produits en série ont été vendus au début des années 1980. À l’époque, l’industrie du vélo n’était pas impressionnée par le vélo de montagne, que beaucoup considéraient comme une mode passagère. En particulier, les grands fabricants tels que Schwinn et Fuji n’ont pas compris l’importance d’un vélo tout-terrain et le boom à venir des “sports d’aventure”.

Camelbak

Au lieu de cela, les premiers vélos de montagne produits en masse ont été lancés par de nouvelles entreprises telles que Mountain Bikes, Ritchey et Specialized. Elles ont organisé la production de cadres de vélo de montagne dans des usines au Japon et à Taiwan. Ils ont été commercialisés pour la première fois en 1981. Aujourd’hui, presque toutes les marques de bicyclettes proposent des modèles de vélo de montagne. Et certaines des marques les plus connues sont : Specialized, Trek Bikes, Giant Bicycles, Santa Cruz, Norco Bicycles, Yeti Cycles, YT Industries, Kona.

modèle de vélo de montagne de descente des années 1999
Norco 1999 VPS-1

1990–2000

Au début des années 1990, un groupe d’adolescents qui s’ennuyaient en Colombie-Britannique s’est mis à la recherche de “sensations fortes”. En effet, ils avaient parcouru tous les sentiers et toutes les routes qui existaient. Et pour eux, les courses de VTT de l’époque n’étaient pas très techniques ou stimulantes. Ils sont donc simplement allés au sommet des collines et des montagnes. Ils ont choisi les lignes les plus abruptes qu’ils pouvaient trouver et essayer de les parcourir. Et bientôt, ils sautaient des falaises et construisaient leurs propres lignes folles. C’est ainsi qu’est né le freeride.

Comme le montre l’histoire du vélo de montagne, dans les années 1990-2000, le VTT est devenu une activité grand public. Ainsi, les vélos de montagne et l’équipement de vélo de montagne sont devenus disponibles dans les magasins de vélo standard. Plus seulement dans les magasins spécialisés comme auparavant. Au début du XXIe siècle, les grands magasins ont commencé à vendre des VTT bon marché équipés d’une suspension complète et de freins à disque. Au cours de la première décennie du XXIe siècle, les tendances en matière de vélos de montagne incluent le “vélo tout-terrain”, le 29er et la vitesse unique (single gear). Les “tout-terrain” étaient conçus pour descendre et se comporter correctement dans des conditions difficiles, tout en pédalant efficacement pour monter. Ils étaient destinés à combler le fossé entre les vélos de cross-country et ceux construits spécifiquement pour la descente.

2000–2020

Au milieu de la première décennie du XXIe siècle, un nombre croissant de stations axées sur le vélo de montagne ont ouvert leurs portes. Souvent, elles sont similaires ou situées dans le même complexe qu’une station de ski. Sinon, elles réaménagent les marches et les plates-formes en béton d’une usine abandonnée pour en faire une course d’obstacles, comme c’est le cas du Ray’s MTB Indoor Park, Joyride 150 et d’autres. Les parcs de vélo de montagne sont pour la plupart exploités comme des activités d’été dans les stations de ski. Ils comprennent généralement des télésièges (adaptés aux vélos), un certain nombre de pistes de difficulté différente et des locations de vélos. Toutefois, aujourd’hui de plus en plus de parcs/montagnes adaptent leur offre et construisent des sentiers de vélo tout-terrain.

modèle de vélo de montagne de descente des années 2021
Norco 2021 Aurum HSP C2

Quelle est la suite?

Avec l’augmentation constante de la popularité du vélo de montagne, des pistes apparaissent partout. Et maintenant, vous avez de grandes chances d’en trouver une à quelques kilomètres de chez vous. De plus, les constructeurs de pistes ont changé d’approche et construisent maintenant des pistes pour tout le monde. En effet, les jeunes et les débutants peuvent trouver des pistes pour apprendre et évoluer. De même, les cyclistes plus expérimentés ont accès à des pistes plus difficiles.

De nos jours, la technologie du vélo évolue très rapidement. Personne ne sait comment l’histoire du vélo de montagne va changer ni ce qui va suivre!

Selon vous, quelle sera la prochaine évolution du vélo de montagne?

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager sur Twitter

Cet article a été publié originalement en anglais sur mon blogue

Leave a Reply